mercredi 6 février 2008

Daniel Picouly, La Treizième mort du chevalier



Quatrième de couverture :

En cette année 1799, le chevalier de Saint-Georges, mulâtre, maître d’escrime et compositeur de musique, est atteint d’un mal qu’il pressent mortel. Et voilà que Beaumarchais – auteur dramatique célèbre, mais sans doute aussi agent diplomatique discret – lui confie le prospectus d’un mystérieux théâtre, l’Extrême-Ambigu…

Tel est le point de départ des multiples aventures qui attendent Saint-Georges, et qui feront tournoyer autour de lui des figures passées ou présentes : la reine Marie-Antoinette, qu’il n’a pas pu soustraire à l’échafaud, l’énigmatique chevalier d’Eon, avec qui il a un vieux compte à régler, et beaucoup d’autres encore…

Dans le prolongement de L’Enfant léopard, Daniel Picouly reprend avec bonheur le flambeau du feuilleton populaire, multipliant les péripéties et les jeux de masques dans un véritable feu d’artifice romanesque.

Mon avis :

Je me suis ennuyé. J’avais été vraiment emballé par L’Enfant léopard, dont ce livre se veut la suite : déception. Ce livre est d’un ennui mortel. Je m’attendais mieux de la part de Picouly dont je suis un lecteur assidu. L’action est plate, les personnages sont devenus lisses. Je n’ai pas retrouvé les jeux de mots à la pelle qui faisaient le charme de L’Enfant léopard et qui avaient presque réussi à me faire aimer cette période honnie de moi qu’est la Révolution française. Je pense que je vais vite ranger ce livre au fin fonds de ma bibliothèque et me dire que ce n’était qu’un accident de parcours de la part de Picouly…

5 commentaires:

Enila a dit…

Pourtant la révolution française est une période si passionnante...

Giwago a dit…

A laquelle je n'ai malheureusement jamais accroché...

Enila a dit…

faudtrait revoir le fabuleux film la révolution française avec brandauer, seymour et balmer...Les élèves adorent!! et moi j'ai un faible pour Danton....

val a dit…

Giwago: Ben un livre que je n'achèterai pas donc!!merci!


elina:c'est quoi le titre du film déjà??
les années lumières??c'est ça?

Giwago a dit…

De rien Val... Si je peux aider, c'est avec plaisir.

La Révolution, j'en ai trop bouffé pendant mes études, même si je reconnais que c'est une période des plus passionnantes, je n'arrive définitivement pas à accrocher. Incompatibilité d'humeurs...